Signature d’une convention entre IAMGOLD Essakane SA et le ministère en charge de l’enseignement supérieur

15 octobre 2018

Un appui financier de 400 millions de FCFA au profit des universités de Dori et de Fada N’gourma

Le ministre des Enseignements Supérieurs de la Recherche Scientifique et de l’Innovation M. Alkasoum Maiga, et le Directeur général d’IAMGOLD Essakane SA, M. Bruno Lemelin ont signé en présence du ministre des Mines et des Carrières, M. Oumarou Idani, le 15 octobre dernier à Ouagadougou, une convention de financement pour un montant de 400 millions de FCFA. Cet appui s’inscrit dans le cadre du soutien de la mine d’or Essakane à Ecole Nationale Supérieure d’Ingénieurs de Fada (ENSI-F) qui forme des cadres en Génie Minier et Génie Civil et à la nouvelle université de Dori (région hôte de la mine) qui formera des techniciens en mines. Ce montant a été réparti à part égale, soit 200 millions de F CFA pour l’Ecole nationale des ingénieurs de Fada N’Gourma et la même somme pour l’Université de Dori en construction.

A l’issue de la signature de convention, le premier responsable de la mine Essakane, Bruno Lemelin, a affirmé que : « Ce partenariat vise à accompagner le gouvernement dans la création de conditions favorables d’études et d’étoffer l’offre éducative dans les universités pourvoyeuses de cadres spécialistes dans les questions minières au Burkina ». Tout en félicitant la société minière, le Ministre de en charge de l’enseignement supérieur, le Pr Alkassoum Maïga a salué cette initiative d’IAMGOLD Essakane SA. « C’est l’investissement le plus durable qu’on puisse avoir puisque ces universités vont être fonctionnelles pour des générations et des générations », a-t-il dit tout en invitant les sociétés minières et autres partenaires à suivre cet exemple.

Essakane compte recruter dix (10) stagiaires additionnels

Le développement de compétences, et le savoir-faire sont en adéquation avec la politique de Ressources humaines menée par IAMGOLD Essakane SA. Pour renforcer l’axe de collaboration entre universités et la mine d’Essakane, plus d’une centaines d’étudiants ont déjà été reçus en stage sur le site minier. Au cours de la cérémonie de signature de convention, le DG de la mine Essakane a annoncé que son entreprise compte recruter cette année, dix (10) stagiaires additionnels pour une période d’un an non renouvelable dans les secteurs suivants : deux en géologie, deux en ingénierie minière, deux en opérations minières, deux en entretien mobile et deux à l’usine. L’objectif des stages est de favoriser le partage entre le monde universitaire et le monde professionnel. Ces stages permettront, en outre, de donner les moyens aux étudiants de compléter leur formation et  soutenir leur insertion dans le monde du travail qui est de plus en plus compétitif.

Ce partenariat est une opportunité pour IAMGOLD Essakane SA de s’impliquer dans le processus de formation de la jeunesse burkinabè en adaptant les compétences des jeunes aux besoins des entreprises sur le marché du travail. « Nous nous engageons à continuer à jouer pleinement notre rôle d’entreprise citoyenne qui œuvre en faveur des populations avec l’accompagnement des autorités », a conclu Bruno Lemelin qui lui-même dispense par moment des cours d’économie minérale aux étudiants en Master de l’école des ingénieurs de Fada.

La signature de convention est sans nul doute la manifestation de la volonté de la mine Essakane de répondre aux sollicitations du ministère en charge de l’enseignement supérieur en mettant à la disposition de deux institutions universitaires, des ressources en vue d’accompagner le progrès académique, social et économique de notre pays.