PDAC 2019 IAMGOLD célèbre sa présence au Burkina Faso

18 mars 2019

En marge de la convention annuelle de l’Association canadienne des prospecteurs et développeurs (ACPD ou PDAC en anglais) qui s’est tenue du 3 au 6 mars 2019, à Toronto au Canada, IAMGOLD a organisé « Burkina Day » un événement unique pour célébrer le Burkina Faso, où se trouve la mine d’or Essakane d’IAMGOLD.

« Burkina Day » a réuni les premiers dirigeants de la société IAMGOLD, une délégation gouvernementale conduite par le Ministre des Mines et des Carrières, M. Oumarou Idani, les ambassadeurs du Burkina et du Canada, des élus ainsi que des membres du Conseil d’administration d’IAMGOLD Essakane SA.

M.Steve Letwin, Président et Chef de la direction d’IAMGOLD dans son mot introductif a indiqué que « IAMGOLD s’est implanté au Burkina suite à l’acquisition du  projet Essakane précédemment détenu par la société Orezone en février 2009 ». Depuis la dernière décennie, la société minière a été un contributeur majeur dans l’économie nationale burkinabè.  Sur la période 2010 – 2017, IAMGOLD Essakane SA a versé au Trésor burkinabè près de 283 milliards FCFA. En termes de fourniture locale, la mine s’approvisionne pour plus de 100 milliards FCFA par an auprès de 500 fournisseurs de biens et services installés au Burkina Faso. Essakane emploie directement plus de 2200 personnes dont 96% de burkinabè.

Poursuivant son propos, il a affirmé que la mine Essakane est une exploitation qui fait partie intégrante de l’entreprise et de la collectivité locale. Cela se reflète dans la solidité des relations d’IAMGOLD avec le Burkina Faso. « Je suis reconnaissant de la collaboration continue et des relations positives avec le gouvernement burkinabé. Nous espérons rester un acteur clé dans le développement du secteur minier du Burkina Faso pour les années à venir » selon Steve Letwin. Il a terminé son propos sur ces mots : « Le Burkina Faso en tant que pays offre un potentiel de rendement important et devrait figurer sur la liste des destinations de tous les acteurs sophistiqués de l’industrie minière. Aujourd’hui, nous avons organisé cet événement spécial pour mettre en valeur le Burkina Faso. Nous sommes extrêmement fiers de notre présence de longue date au Burkina Faso ».

  1. Oumarou Idani, Ministre des Mines et des Carrières du Burkina Faso quant à lui, a saisi l’occasion pour présenter le Burkina Faso sous son beau jour. Du haut de la tribune, il a tenu à rassurer les investisseurs que le Burkina Faso est un pays sûr. En ce qui concerne la situation sécuritaire, le ministre a affirmé que : « La situation que nous vivons est conjoncturelle. Le Burkina est un pays politiquement stable dont la démocratie qui est un exemple en Afrique se construit chaque jour davantage».

Le Ministre des Mines et des Carrières se veut rassurant : « L’offensive lancée par les forces de défense et de sécurité au cours des dernières semaines a permis de donner des résultats encourageants ce qui augure une victoire certaine dans les mois à venir », a ajouté le ministre qui a invité les investisseurs à investir au Burkina Faso.

Dans son propos, Oumarou Idani a aussi réaffirmé l’engagement politique du Burkina pour le secteur minier. Afin de concilier recherche de profit et durabilité, il a affirmé la nécessite de poursuivre les efforts pour établir un partenariat fort entre les parties prenantes. Le ministre burkinabè des mines et des carrières a aussi dépeint un cadre politique et institutionnel favorable à l’investissement en citant le Plan national de développement économique et social (PNDES) qui ambitionne faire du secteur minier un levier de développement, un Code minier garantissant un partenariat gagnant-gagnant qui prend en compte les intérêts des sociétés minières, du gouvernement et des populations, une stratégie minière bien élaborée qui s’appuie sur une vision et un cadre institutionnel propice à l’investissement.

Le Canada est un partenaire privilégié du Burkina Faso. IAMGOLD Essakane SA représente environ 30% de plus de 1700 milliards FCFA d’investissements directs effectués par des entreprises minières canadiennes au Burkina. Dans son allocution, le Représentant du gouvernement canadien, l’Ambassadeur Edmond Wega a souligné l’importance de la présence des sociétés canadiennes dans le secteur minier Burkina. « Le Canada est le premier investisseur direct étranger au Burkina Faso » soutient-il. « Il y a une forte présence canadienne dans le secteur minier burkinabè et ce à tous les niveaux de la chaîne de valeur : études géologiques, exploration, forage, fournitures minière et exploitation de mines. A ce jour, quatre des douze mines d’or du Burkina Faso sont canadiennes, l’unique mine de zinc du pays est canadienne et trois des 8 projets miniers du pays sont développés par des entreprises canadiennes » a mentionné l’ambassadeur du Canada au Burkina Faso.